//

Gravures Rupestres de L’Ubaye – Ubaye Valley’s Petroglyphs

Le Pays et les Hommes

L’UBAYE a longtemps été considérée comme « un bout du Monde »
défavorisé et n’offrant à ses habitants que deux alternatives : le pastoralisme ou l’émigration.
De fait ,l’activité pastorale a été prédominante jusqu’à l’ émergence de phases de transhumance et d’émigration au cours du XIXe siècle.
Cette émigration a été dirigée d’abord vers les grandes villes de France, puis des ouvriers et colporteurs ont sillonné l’Europe .
Enfin l’émigration s’est portée vers la Louisiane, puis le Mexique avec ces « Barcelonnettes » là-bas, « Mexicains » ici.

Fig 1-De retour de la Havane REYE tient à témoigner de son aventure- noter le figure stylisée à droite et les lettres LLK , qui pourraient se traduire Libérez la Karibe (Caraïbe), associée à la date de 1899 (postérieure à la guerre entre les USA et l’Espagne pour le contrôle de Cuba).
Toute gravure possède plusieurs « strates » significatives qu’il n’est pas évident d’identifier, en particulier le contexte TEL QUE L’A PERCU L’AUTEUR DE LA GRAVURE

Dans le cadre de ces migrations des Piémontais sont venus comme ouvriers ou bergers et depuis le XVIIe siècle les militaires ont été de plus en plus présents dans cette zone frontière.

LA TRANSHUMANCE
Pour le citadin la transhumance serait une sorte d’évènement folklorique vaguement festif ; dans ces vallées ce sont  90000 ovins qui arrivent en 1815 en Ubaye dont 20000 vont a Maurin et en 1994  il y a encore 11000 transhumants dans ces mêmes vallons -L.AUNE in « L’Elevage en Provence »-1995-
Un raz-de marée qui n’a rien d’anodin.
Contrairement à nos concepts modernes, il est maintenant certain que les mouvements humains ont débuté très tôt puisque dès la préhistoire on sait que des flux commerciaux concernaient ces vallées : haches en jadéite du mont Viso et cuivre du Queyras, comme en témoignent les gravures rupestres les plus anciennes.

Ubaye valley is generally considered as a land’s end  offering to its inhabitants only
two issues : shepherd activity (TRANSHUMANCE) or emigration .
In fact, if shepherd activity has been the main possibility for centuries, emigration has been specially active since the XIXe century, first towards main french cities,then all-over Europe mainly as hawkers,young chimney sweepers -then towards Louisiana and , Mexico creating the nicknames of « Barcelonnettes » abroad an « Mexicans »in these Valleys.
Beside, shepherds and workers came from Piemont-Italy which is close and since
XVIIe century soldiers were more and more present in this frontier region.
Outside these Valleys ,« transhumance » is generally considered as some folkloric
pastime ; one must underline that 90000 sheep are present in 1815 out of which 20000 graze in Maurin valley , moving to 11000 in the same area in 1994. (L.AUNE)
This is a severe tidal wave.

The human movements started much before historic times as active trade of Jadeit axes from Mount Viso and copper from the nearby Queyras occured at prehistoric times as shown by oldest petroglyphs

Fig 2- Cet « orant » est la figure préhistorique emblématique de l’Ubaye. Contrairement à la plupart des documents attribués a cette époque on notera son caractère pacifique.

Ceci nous interdit de considérer les habitants de ces vallées comme isolés et coupés des influences étrangères : leurs traces dans la pierre montrent des caractères bien trempés,épris de liberté, cultivés et entreprenants.

These facts show that we cannot consider the inhabitants of these valleys as stuck to their land and cut from foreign influences : their traces in the stone show strong characters fond of freedom, open-minded and enterprising.

L’Expression Gravée

S’intéresser aux gravures rupestres-qu’il ne faut pas assimiler aux graffiti- c’est d’abord apprendre à voir des traces modestes qui souvent sont les SEULES TRACES que des gens simples nous ont laissé.
Si on considère l’Histoire officielle, on pourrait en conclure que notre pays n’a été peuplé que de moines et de soldats, c’est  oublier ces cohortes de gens ordinaires qui ont permis que l’Histoire se fasse.

Jusqu’à présent ces traces n’ont guère intéressé les spécialistes qui ne les considèrent pas comme de « beaux documents » ; notre propos est de souligner leur intérêt et de sortir des images traditionnelles de  bergers, et soldats plus ou moins incultes.

Focusing on Petroglyphs  means that we are not dealing with graffiti, but with modest traces which are often the only trace, simple people left.
Looking at History we can feel that history has only  been the fact of soldiers and monks, forgetting that  cohorts of « ordinary » people made History possible.

Until now these traces dit not interested specialists,as they are not « beautiful artefacts » and were neglected ,our purpose is to highlight the interest of these documents and improve the traditional images of culturally poor (if not worse) shepherds or soldiers

Un Art et une Technicité

A la différence des graffiti, ces traces sont la plupart du temps , réalisées avec beaucoup de goût et de soin, ce qui est en contradiction avec l’hypothèse traditionnelle de passe-temps de désoeuvrés ou de débiles.

Fig 3- Cet auto-portrait sans concessions du Berger Capare est au format 4x5cm ce qui nécessite un technicité et une dose de patience remarquables.

Les Enjeux

A ce jour un peu plus de 5000 documents ont été recensés et nous estimons que pour ces seules Vallées le « gisement » est de l’ordre de 20000 gravures.
Pour la période historique les documents recensés vont du XVIe siècle jusqu’à AUJOURD’HUI…, contrairement à tant d’autres manifestations et formes d’expression cet art des rochers est un Art vivant.
« Massil, né le 4 Juin 1997- Eté 97-Son premier été à la montagne »
Fig 4- Ce petit monument dédié au jeune Massil fait partie d’un ensemble gravé plus complexe qui s’est enrichi au fil des années, nous y reviendrons. L’art Berbère semble mis à contribution. La réalisation ,au couteau ,montre que le graveur se soucie peu de la planéité du support : sa priorité est de commémorer.

Nous allons tenter de vous fournir quelques clés pour mieux identifier et comprendre la signification de ces traces en visiteur ATTENTIF et respectueux

In opposition to GRAFFITI, these traces are most of the time , produced with high skill and care ; which is in contradiction with the hypothesis of hobbies of children or idiots.

To date we  listed more than 5000 documents for this area and the estimation is that the  total would reach about 20000.
These  historic  traces rank from XVIth century to…TO-DAY,
one of the main striking features is that this Rock-Art is still alive.
The aim is to provide you several keys to enable you to become a « VISITEUR ATTENTIF » of these Valleys and take care of these traces.

Les Pionniers

C’est François ARNAUD qui s’est le premier intéressé à la Vallée , ses habitants, ses traditions et en a réalisé une analyse précise..
En 1988,  Pierre MARTEL-Fondateur du Mouvement Alpes de Lumière- s’intéresse aux gravures de l’Ubaye et doit être considéré  comme le pionnier et l’initiateur de cette démarche.
A sa suite, depuis 1995,nous tentons de poursuivre et développer un peu plus qu’un inventaire : une démarche d’analyse du contenu de ces gravures et de transmission de ce patrimoine.

The first to bear a candid eye on Ubaye Valley was Francois ARNAUD in 1902 who offered an accurate ethnologic analysis.

In1988.Pierre MARTEL (founder of the  Alpes de Lumière Association) became  aware of Ubaye petroglyphs an can be considered as the  discoverer of this heritage .
He retired  1995 ;   and we tried to maintain, enrich and increase this inventory.