9-QUEL AVENIR POUR LES GRAVURES DE l’UBAYE ?

 

Nous voici au terme d’un parcours de découverte d’un aspect méconnu du Patrimoine.

Ces traces modestes présentent des caractéristiques d’exception:                              -elles sont irrécusables, par nature                                                                                  -elles constituent une information directe, sans traduction ni affadissement.                                                                                                                -c’est l’expression d’inconnus qui,jusqu’à présent, étaient muets ou inaudibles.         -contrairement à la plupart des documents archéologiques, elles sont lisibles, relativement explicites ou interprétables                                                                             -elles ont pour certaines un potentiel artistique, émotionnel , évocateur incontestable.                                                                                                                  -leur diversité est remarquable                                                                                          -la tradition de graver subsiste encore de nos jours

 il s’agit d’un peu plus que des objets de curiosité, et peu d’éléments du soi-disant « grand-patrimoine » portent autant de valeurs.

Ces observations confortent la certitude que la notion de patrimoine peut et doit être élargie : un patrimoine figé n’a guère de sens; mais, plus préoccupante, c’est la conscience des réalités patrimoniales qui reste tragiquement sous-développée, en particulier chez la plupart des décideurs… avec des conséquences qui ne limitent pas au patrimoine artistique et ethnologique.

Il y a une réelle difficulté  à porter attention à ce qui nous entoure: observer,analyser, transmettre, prendre le temps qu’il faut,ce sont des comportements inhumains et souvent incompris et méprisés.

S’intéresser à ces traces amène à  considérer aussi  :l’Inventivité rurale,les ressources du monde végétal, minéral, animal, des gens du pays ,des archives familiales; en fait tout ce qui touche à leur  contexte et à leur environnement.

Cette démarche aboutit,de fait, à réunir doucement les éléments d’une sorte d’Encyclopédie populaire , nécessairement complémentaire à l’Encyclopédie des « savants »…

THE FUTURE OF UBAYE’S PETROGLYPHS

Here we are close to the end of a discovery trip of a poorly known part of our Heritage.

These modest traces show typical characteristics:

-they are , of course,unimpeachable

-they provide direct information, without thranslation, neither fading

-it is the expression of unknown ,almost dumb or inaudible people

-by opposition to most of archeological artifacts, they are clear, rather explicit or interpretable

-Some of them carry an artistic, emotional,and evocative potential

-they exhibit a large diversity

-the engraving tradition is still alive in these valleys

WE ARE FACING SOMETHING MORE IMPORTANT THAN CURIOSITIES AND FEW ELEMENTS OF SAID « GREAT-HERITAGE »  CARRY SO MANY MERITS.

These characteristics clearly show that the Heritage definition shoud be broadened: a set- heritage is a nonsense, but the most worrying characteristic is the underdevelopment of consciousness of heritage realities mainly by decision-makers  and not only in the fields of art  and ethnology.

It is quite difficult to pay attention to our environment: observation, analysis,transmission,and managing the necessary time and delay are inhuman and generally misunderstood and scorned.

Looking at these traces require also to consider rural inventiveness,vegetal, mineral, animal resources as well as family archives; in fact  everything linked to their context and environment.

This strategy leads to a slow compilation of the elements of some « Popular Encyclopedy »; necessarily complementary to « Erudit’s one »

Cela peut paraître utopique, mais nous avons besoin d’informations historiques incontestables et vivantes …nous avons besoin plus que jamais de nous situer ,nous avons besoin de rêve et d’émotion ; et… sommes nous si différents de ces gens simples ,qui de gré ou non ont colonisé ce territoire exigeant: La Montagne, en nous laissant les signes de leurs efforts,de leurs repères, de leurs espérances ?.

 

Fig 222-Les artifices photographiques illuminent cette modeste trace de 1848? ou de 1948? Une signature simple, élégante; tout autre-chose qu’un graffito.

Such aim may appear unrealistic, but we need accurate and fresh historical information…we need more than ever to understand our past, we need  dream and emotion and…are we so different from these simple people, who  willy-nilly, settled this unfriendly area: the Mountain; leaving for us ,traces of efforts, milestones, hopes?

 

Alors, passons à l’Action:

1-LA PROSPECTION:                                                                                                

Comme tout sujet de recherches le thème « GRAVURES » n’est la propriété de personne .

Il y a  de bonnes raisons de rappeler que les bénévoles, les autodidactes ont joué un rôle essentiel dans le passé et qu’aucun élément nouveau ne justifie maintenant leur éviction ; bien plus le traitement nécessaire de masses de données requiert toutes les bonnes volontés..

NOW…SOME IDEAS FOR ACTION

As any research theme: PETROGLYPHS STUDY is not a private property theme. We have good reasons to underline that  autodidacts and voluntary people played a key-role in the past ,and to-date, there is no new element in contradiction, moreover working on       large number of documents requires their help.

Une première règle peut être énoncée: la prospection doit être systématique et s’affranchir de tout préjugé ou auto-censure: à côté des emplacements , des zones à gravures logiques , il a des sites imprévisibles.                                                                     Il en va de même pour l’appréciation des documents: il n’y a jamais, a-priori, de trace négligeable, insignifiante, même si elle est répétitive ou d’apparence banale. Il faut toujours un minimum d’observations concordantes pour accéder à une certitude raisonnable…et raisonnée.

Nous devons admettre que les motivations des graveurs nous sont encore en partie étrangères et on ne peut donc rien négliger.

 A first rule is: systematic prospecting  , avoiding theory and censorship: beside « evident » areas for petroglyphs we have also unexpected   zones. The same  strategy is required about quality and  value valuation of traces: we never face insignificant traces, even if they look repetitive, or dull.And we always need a minimum of coherent findings-observations , to reach some reasonable certainty. We must consider that initial engraving reasons are still out of reach , and no detail should be neglected.

Fig 223-En prospection en 1988: Pierre Martel et Edith Letavernier.

 

A la satisfaction primitive  de la découverte doit s’associer le souci de documentation et de transmission des informations.

Il existe des modèles de fiches de relevé (voir A.SANTACROCE:                              « Scheda internazionale per il censimento delle incisioni rupestri delle alpi occidentali »-Bull.Etudes.Prehist.Alpines-1992-93-III-IV-157/170) qui vont naturellement s’associer  à des photos, calques,moulages…                                                                                                                                                                               Et les bonnes pratiques ont été rappelées par A.ARCA:                                                        – « ROCK ART IN THE WESTERN ALPS: RESEARCH,METHODS,DATA AND         DISCOVERIES »                                                                                                                 (Actes du XIVe congrès UISPP-Liège-2001)-Archeopress-2004.

Il est hors de question pour l’instant d’exposer en détail la fiche effectivement utilisée, qui est assez complexe, mais qui se complètera au fil du temps.

Car le second principe est de revoir à de multiples reprises le site repéré, ce qui permet de:

-valider ainsi l’exactitude de la localisation                                                                               -évaluer l’état de  conservation du document                                                                           -opèrer une re-lecture du document qui permet souvent de corriger, voire de compléter l’observation initiale: parce que l’éclairage à changé,parce que le support est plus ou moins humide, parce que l’opérateur est plus éveillé…                                                …d’expérience 50% des « re-lectures » apportent des éléments nouveaux.

 

 

 

 

Les Fig 224 (G) et Fig 225 (D) illustrent les limites de l’observation: A la lecture rapide du premier document nous avons eu une pensée émue pour ce vénérable pâtre  revenu sur les sommets à l’âge de « 80 anne »..;et puis sous un autre angle, on constate qu’il s’agit  seulement de 30 « anne »…Il eut été désolant d’élucubrer sur ce pseudo-patriarche.

 The initial satisfaction of discovery must be associated to maximum care about data processing , storage and transmission .

There are  check-lists  reference models (See A.SANTACROCE) linked to photographic documents,tracings,castings and good practices have been reviewed by A.ARCA.

To date, it is useless to develop here the check list currently used, a typical characteristic is that this check-list is completed  by the time going.

The second guideline is to review the trace several times; this enables to check the accuracy of the location,the preservation status,the exhaustiveness of initial record. As lightning changes,contrast changes (rain effect),searcher mood changes; in 50% cases a new visit produces additional information: as an example: Fig 224/225 were initially read 80 years old  for the shepherd, then, later …30 years, with of course a totally different meaning.

Toute fiche doit être conçue de manière à répondre aux questions élémentaires ultérieures:

-descriptif abrégé, univoque                                                                                                -ou se situe le document ?                                                                                                        -qui l’a « inventé »=découvert ?                                                                                         -quels sont les liens avec les relevés et photos?                                                                 -le document est-il en péril?                                                                                                    -type de document: nom/texte/symbole                                                                          – -auteur présumé: berger/soldat/touriste/autre

Avoir déjà renseigné les quatre premières rubriques, c’est déjà bien; ultérieurement on complètera les divers critères (orientation, dimensions , support,liens….): toute fiche est par définition un document évolutif.

En termes de gestion des données: nous avons rejeté toute numérotation  à visée significative: les fiches vont de 001 à l’infini.

Ces fiches ne vivent qu’a travers un tableau d’assemblage, un répertoire comportant les sections suivantes: Vallée-Vallon-Rive droite ou gauche-Ensemble-Dalle.

L’élément de base  est la géolocalisation (Global Positioning System) (=GPS) du document ou de l’ensemble considéré.(grappe ou cluster).Mise en oeuvre par E.Imbert dès 1998.

Any check-list must be defined in order to fulfill  future logic questions…

-brief unambiguous description

-accurate location

-name of discoverer

-links to photos and documents

-identified risks

-type of trace: name,text, symbol

-possible author: shepherd/soldier/tourist/other

Answering to the four initial questions, is not so bad; later-on other criteria (scale,rock characteristics, links…) will be documented: the check-list is is evolutionary.

These check lists bear a reference number , starting from 001 to infinite;they « live » through Directories:  Valley-name, left/right bank,Cluster,Slab, and use GPS location.

Une troisième règle est l’Exploitation: une simple collection de traces n’a pas grand intérêt…

The third guideline is PROCESSING: a simple collection of traces is meaningless and useless.

2-LES TECHNIQUES DE RELEVE DES GRAVURES

Lorsqu’on parcourt la littérature sur les traces gravées on est frappé par la variété et l’inventivité des techniques utilisées; ceci traduit une réalité:

AUCUNE TECHNIQUE DE RELEVE NE PEUT ETRE CONSIDEREE COMME SATISFAISANTE OU DEFINITIVE.

Une situation qui est constante dans tous les processus de recherche .                      Dans ces conditions on  met en oeuvre un faisceau de méthodes en espérant que les recoupements permettront de s’approcher de la description d’une réalité acceptable.          De ce fait, le dessin , trop entaché de subjectivité, est inexploitable.

2-TRACES PROCESSING

Looking at published data about petroglyphs shows an extensive variety and creativity for traces plotting, in fact:

NO METHOD CAN BE CONSIDERED AS RELIABLE AND ACCURATE.

It is an usual situation in all research processes and  a set of different methods is currently used in order to reach some acceptable reality description.                       Under these conditions the classical sketch is useless.(poor accuracy)

-LA PHOTOGRAPHIE , grâce aux techniques numériques, est la plus pratique, la plus expéditive et autorise des répétitions d’observations à moindre coût.Le traitement informatique des données permet parfois d’améliorer leur lisibilité.                                     Le traitement,le stockage et le tri sont aisés.                                                     Paradoxalement la conservation de ces documents reste problématique: les supports numériques actuels n’ont pas une durabilité satisfaisante .

L’angle et les conditions d’éclairage jouent un rôle considérable et on ne peut conjuguer aisément l’esthétisme, la lisibilité et la pertinence.                                                                   Hormis les artefacts et perversités systématiques liés à l’éclairage, les documents photographiques publiés sont généralement exempts d’une échelle, ce qui est admissible au niveau esthétique bien que la dimension d’une trace joue un rôle dans son évaluation sensible; mais évidemment  inacceptable au niveau scientifique.

De nombreux documents sont exempts d’une photo « en situation »; cette auto-censure est regrettable: observez une gravure de tout-près   et cette même gravure avec  une large vision de son support et de son environnement: vous avez deux documents complémentaires et sensiblement plus riches d’informations et de sens.

PHOTOGRAPHY and especially digital techniques provide well known advantages, but data storage reliability and preservation  appear to be, to date, quite problematic.

Lighting and camera position play a key-role and one cannot manage simultaneously esthetism,readability and accuracy.

Lighting conditions may induce a lot of image distortions and most documents are scale-free, which is useless for scientific purposes. In a similar way many data are not linked to a global view of the spot, this  is an essential  missing part of the survey. 

Fig 226

Fig 227-Denis Bellon a remarquablement choisi le site de son monument-repérable par la tache de lichen-,peu de traces bénéficient d’un cadre de cette ampleur et de ce niveau d’humanisation.

La numérisation des données permet principalement d’appliquer les fonctions suivantes:

-Modification du Contraste

-Optimisation de la saturation

-Obtention d’un négatif

-Restitution en fausses couleurs

avec un objectif qui est moins d’obtenir des documents esthétiques ou étranges, que d’obtenir plus de lisibilité, comme en témoignent les exemples qui suivent:

 

Fig 228-Fig 229

Fig 230

Fig 231

Fig 228Fig 230 à 231: Un éventail des possibilités de restitution d’une photo du      « mange-mian« , chaque variante contribue à préciser les détails d’une trace qui demeure difficile à identifier,comprendre,comparer et évidemment …dater. Mais ceci illustre aussi une banalité: le tracé,son l’enveloppe sont indissociables de la texture du support de  la texture propre de la zone incisée, nous le reverrons avec l’utilisation de la microscopie.

Data digitalization allows :contrast tuning,saturation optimization,negative production and false colors image restoration; with the global aim: improve readability, out of aesthetic research.

-LE CALQUE reste une méthode utile qui restitue en vraie grandeur le document, mais en n’en rendant que son enveloppe; son intérêt majeur réside dans la capacité d’assemblage de diverses traces ou oblitérations pour un même support. Mais là aussi, selon l’éclairage, les inégalités du support,le copiste pourra délivrer une enveloppe imprécise. Une variante plus satisfaisante est de calquer d’après une photo.

The use of tracing-paper is still useful as we can get a 1:1 scale document, but with only the outline of the trace. Main interest is about the mapping possibility of several different traces , or traces of different age or technique. Depending on lighting,on rock surface quality, the copy may be of variable quality.  Tracing over a photograph is sometimes the best option.

Fig 232

Fig 233

- La figure 232 rend en fausses couleurs la fantasia des graveurs (sans être exhaustive)-L’ attrait  des graveurs pour un support particulier  nous échappe .La pérennité de cet attrait ,également: depuis la cupule du haut du document jusqu’aux traces modernes, en passant par celles du XVIIIe siècle.                                          Comme nous l’avons déjà indiqué pour l’Elephant (Fig 47) Les cupules suscitent des recherches considérables , sans explication  définitive,satisfaisante jusqu’à présent.       La figure 233 résulte de la superposition de trois calques présumés rendre compte des oblitérations successives.

 

-LE MOULAGE  reste une technique délicate, peu polluante pour le support, non destructive,relativement coûteuse, et difficile  lorsqu’on traite des surfaces verticales ou sub-verticales, mais elle apporte de précieuses informations sur la technique de gravure:  car le moule en « positif » est d’une bonne lisibilité.

Fig 233- (Apparentée à la Fig 251)-La lisibilité de la trace du cartouche est ainsi,très améliorée.Il s’agit ici d’un latex « armé » d’un tissu de fibres de verre qui permet d’économiser l’agent de moulage, de l’utiliser sur des dalles inclinées et  de manipuler  et conserver le moulage dans les meilleures conditions.(Le maillage du tissu 4x5mm donne l’échelle)

Casting is uneasy to perform, non-destructive, rather expensive and more or less compatible with vertical slabs; but this technique  produces attractive results for carving technique studies: the « positive » result has generally a good structure readability. It should be dedicated to  traces  with some destruction threat. This technique is now in competition with microscopy.

 

Les techniques de moulage sont en  concurrence avec la MICROSCOPIE DE POCHE:  il existe des loupes (grossissement 30 à 100 X) ou microscopes, très utilisés dans le contrôle industriel, très bon-marché,compatibles avec des mini-ordinateurs portables, voire totalement autonomes, qui sont d’une grande facilité d’emploi et qui permettent, sur le terrain, d’acquérir des informations nombreuses et précises sur les états de la surface,de la trace , de son érosion en éclairage orthogonal et même en lumière rasante.

Fig 235-Incision de 0,4mm-Microscope BRESSER-                                                         L’illusion d’optique fréquente est l’apparence du tracé en relief, alors qu’il s’agit d’un tracé en creux, parfaitement lisse, car l’incision a été suivie d’un évasement-lissage sur un support particulièrement tendre.

Fig 236-L’effet de perspective exagère la dissymétrie du tracé de l’incision. Cette dissymétrie peut être volontaire pour obtenir un effet décoratif ou révélatrice de l’habileté relative du graveur.Seule la microscopie permet de rendre compte aisément de ce style d’écriture incisée.

Fig 237-Elément de boucle d’une lettre (14mm de diamètre). La microscopie permet de constater que le bord d’attaque de l’outil utilisé était plat, le support assez dur provoque des ressauts du fond de l’incision (micro-burinage)-                                                                                                   Des taches vertes nombreuses sont préoccupantes: des micro-algues colonisent les multiples cryptes du support et travaillent à sa destruction.

 

La compilation des traces des graveurs permet d’identifier

-des niveaux de technicité

-des styles personnels:   série des « Massil », série des Costanzo,des Bellon,des Capare

-l’évolution de la technicité pour un graveur

-la typologie des traces: italiennes, militaires,…

Fig 238-Ce piquetage associé à deux cupules en hystéresis  est-il « prehistorique »?  Sa signification, sa datation restent inexpliquées.

Fig 239 -Une initiale majestueuse a été surlignée à la poudre de  charbon qui révèle des irrégularités de piquetage probablement attribuables a l’hétérogénéité de la roche ..et aux effets des épisodes de gel-dégel. Ce type de trace constitue un bon témoin du niveau de technicité du graveur et aussi des processus d’érosion.

Microscopy and especially « pocket-microscopes » like Bresser’s are cheap, computer linked devices allowing 30x to 100x magnification and production of numeroux pictures under orthogonal or oblique light. Accurate information about carver’s tools and skill, rock texture and rock destruction by algae and frost can be obtained in a quite smart way.

Nous en revenons au concept de « Petrel », déjà  mentionné : indexer ces traces selon leur niveau d’incision, de piquetage et de finition, en substance leur résolution; permet de faciliter  l’étude comparative,et celle de l’adaptation de la technique de gravure aux caractéristiques du support de façon plus précise et plus rapide qu’une longue description (qui conserve son utilité pour une étape analytique ultérieure).

These tools allow: carving technical level evaluation,style evaluation (« Massil »,Costanzo, Bellon, Capare…),carver’s technical évolution track, trace type mapping: italian, military ones… We come back to the « Petrel » concept, some rating might be defined, based on incision,picking, polishing of the trace; in other words: resolution and quality; with the aim of quick screening and comparison studies.

x         x         x

De notre point de vue le moulage devrait être réservé aux gravures menacées ou en voie de disparition.

A la condition que l’ on sache ensuite en tirer parti; c’est a dire:réaliser des copies pérennes, les conserver et les exposer.                                                                            A ma connaissance ceci n’a jamais été le cas en Ubaye .                                        Cette dernière démarche :l’exposition au public, serait à l’évidence la plus positive en termes d’éveil, d’éducation…

x           x           x

Casting of traces seems ideal for traces which face the risk of destruction, but it would be also interesting to copy and show these documents for obvious pedagogic reasons.

As far as I Know ,no already produced casting has been shown to Ubaye’s visitors.

-L’ESTAMPAGE est un moyen expéditif de relevé des traces à la condition d’utiliser un geotextile et une mine de graphite tendre. On obtient une image TRANSPOSEE qui est probablement le meilleur moyen de rendre compte de la TEXTURE du support rocheux.Ces documents sont parfois artistiques,plaisants; souvent calamiteux en raison des inégalités du support, mais ils rendent bien le contour du document et révèlent souvent des éléments difficiles à perçevoir .

Fig 240

Fig 241-Comparativement à la figure 240, on observe avec un estampage a l’aide de papier encré des détails peu lisibles sur une photo ordinaire.Mais le papier est fragile,sensible à l’humidité et les géotextiles sont plus maniables ,moins coûteux et permettent de couvrir de très larges surfaces.

Fig 242

Fig 243-Comparativement à la figure 242, un estampage photographié, puis restitué en négatif acquiert une lisibilité sensiblement améliorée. La combinaison, l’hybridation des techniques est souvent nécessaire. On observe que les traces de calque du contour (lignes continues de la figure 242) sont médiocrement fidèles.                                   Comme pour de très nombreuses traces le graveur s’offre le luxe de l’inutile: un élément de décor d’un goût très sûr enjolive son signal.

Stamping, rubbing, frottage is an interesting speedy-lazy process,providing the use of an adequate geo-textile (instead of usual papers) and a soft graphite rod. The image gives a good idea of the rock texture.Such document is sometimes pleasant, often it is a disaster, but  the shape is generally accurate. Typically it often allows easier readability  and highlights unexpected obliterations.

-LE CAS EXTREME DES GRAVURES PEU LISIBLES est assez fréquent: tout surlignage serait inefficace et destructeur;

L’HUMECTATION DU SUPPORT peut améliorer parfois les contrastes avec le risque  de provoquer un choc thermique destructeur s’il existe un différentiel net de température entre l’eau et la roche (en altitude et surtout sur les Ubacs).

Fig 244-Dans le cas des roches possédant une patine, la lisibilité est souvent bonne, mais dans de nombreux cas  l’absence d’un différentiel net entre l’épiderme rocheux et l’incision nécessite d’humecter , voire de restituer le document en négatif et fausses couleurs: Fig 245.

Fig 245

Fig 246- »MagdeLene   jacque(s)  SP…. »

Fig 247-Restitution en négatif et fausses couleurs du document humecté 246-                La lisibilité augmentée permet de repérer le tracé d’origine, la dissymétrie de l’incision (plus accentuée à droite) et vraisemblablement une oblitération.

La même démarche, appliquée à la Figure 31 « le drapeau français » permettrait de discerner deux figures d’anthropomorphes inédites.

L’emploi de POUDRE DE CHARBON-qui s’apparente à la technique de révélation d’empreintes digitales- est saisissante d’efficacité, mais le support conservera pendant 1 an ou 2 ,selon les précipitations ,des traces noirâtres sans qu’il y ait agression chimique, il s’agit là d’une simple adsorption physique.

Fig 248-Cette incision est pratiquement invisible (elle se trouve maintenant dans un torrent qui la polit progressivement), la poudre de charbon permet de la lire correctement.

Fig 248-Restitution de la figure 248 en négatif: les caractéristiques de l’incision deviennent visibles.

Fig 250-Révélation au charbon de la « bergère Elisa »: l’objectif était de retrouver une date qui figurait dans les dessins relevés à l’origine (près de la jambe gauche) et qui était en fait un artefact.

Fig 251-Seule la zône blanchâtre a été révélée à la poudre de charbon, photographiée puis restituée en négatif afin de juger de l’amélioration de la lisibilité. A comparer au moulage (Fig 234)-                                                                                                                  Cet ensemble de traces du XVIIIe siècle est en danger de destruction, c’est le motif de réalisation d’un moulage.

For traces with a poor readability one can use either controlled wetting or carbon powder.Carbon powder  easily sticks to rock-micro holes by physical adsorption, and allows readability of almost invisible traces. Depending on rain these black traces will unfortunately remain for 1 to 2 years, without destructive effect.

 

Pour être complet; signalons qu’il existe des techniques de traitement des images numériques, de balayage laser (et de déconvolution du signal) ou de photographie en lumière ultra-violette qui permettent aux spécialistes de mettre en évidence des traces invisibles à l’oeil nu, qu’il s’agisse de gravures ou de peintures.  C’est la perspective de pouvoir revisiter le patrimoine repéré  avec la probabilité d’enrichir considérablement le parc de gravures actuellement visibles à l’oeil nu ,par celui des traces peintes ou très faiblement incisées .

Une revue extrèmement détaillée de ces techniques  a été établie par les Universités de Bournemouth et l’  University College (Londres) en 2000:                                                 ROCK ART PILOT PROJECT…  , elle est consultable sur Internet.

Ces bonnes pratiques ne doivent pas décourager l’amateur:   

la prospection, la sauvegarde, l’interprétation doivent conserver leur agilité, leur opportunisme, leur a-propos et finalement leur efficacité…

Deux exemples illustrent la puissance de ces nouvelles techniques:

Le traitement informatique des données a permis à  A.ARCA en 1994 de découvrir, à la gauche (pour l’observateur) de l’Orant de l’Ubaye (Fig  2 ) la trace d’un guerrier, invisible à la lumière du jour.

A STONEHENGE, des études récentes en balayage laser-(2011) ont permis de découvrir d’infimes traces gravées en grand nombre, pratiquement invisibles auparavant.

On voit qu’une simple gravure est à même de générer une abondance de documents  et de répétitions (il n’est pas rare d’avoir une dizaine de photos parfaitement complémentaires pour une même trace) ; il faudra  à l’évidence savoir les relier à la fiche d’origine et les gérer convenablement.

 Very sophisticated techniques must also be mentioned such as image processing,laser scanning, U.V light photography; they were reviewed by The London University College and Bournemouth University in 2000 .

A.ARCA  was able in 1994 to discover, beside the « Orant »(Fig 2) a warrior, invisible on daylight,using digital processing,Later-on (2011)  STONEHENGE laser scanning  allowed to discover many unexpected traces.

This means that in the future, Ubaye’s valley petroglyph « park » should be revisited with new tools to complete the existing petroglyph corpus.

Anyway: screening,protection, processing must keep their agility,opportunism,relevance and last but not the least their efficiency …with the contribution of « amateurs »-volunteers.

3-L’EXPLOITATION DES DOCUMENTS

Ces actions  ne peuvent être que collectives, multi-disciplinaires et intégrées dans une stratégie ambitieuse qui dépasse le cadre de la seule Vallée de l’Ubaye..

Il serait désolant et inefficace, de dissocier l’intérêt pour les gravures de celui pour leur contexte mineral, leur environnement végétal et humain.

Plus précisément, comprendre une trace ,suppose de s’intéresser aussi au cadastre local, à la toponymie,aux traditions (informateurs) , à l’état-civil ,jusqu’aux noms des tombes des cimetières de la vallée.

Fig 252-La bergère A.Charles: « je garde 80 moutons… » Une affirmation fréquente de sa compétence, de sa valeur face aux collègues masculins.

Il est bien fini le temps de la collection .Si les travaux de classement typologique et de comparaison présentent un intérêt réel, mais limité, seule une approche globale est justifiable.

Derrière toute trace se cache une histoire, plus ou moins facile d’accès, plus ou moins gratifiante; mais jamais négligeable.Une histoire qu’il ne faut pas confondre avec sa ré-écriture ou encore ce fatras d’élucubrations  et hypothèses  affublées des oripeaux de « mystères » et d’ « énigmes ».

Fig 253-Un élégant monogramme daté de 1889 dont le style anticipe sur ce qui prévaudra quelques décennies plus tard.

Nous sommes tous conditionnés à considérer qu’une vraie Recherche ne peut être réalisée que par des spécialistes, ne doit pas avoir d’applicabilité immédiate (ce serait une sorte de passe-temps ) et porte nécessairement et uniquement sur des sujets grandioses.

DATA PROCESSING

This work is necessary a collective one, using multidisciplinary resources with a global strategy superseeding the frame of the Ubaye itself. Focusing on glyphs requires also to pay interest to their environment: mineral, vegetal and human. And trace analysis requires integration of data from local cadastre,registry office even names on the graves of cimeteries.

Behind any trace, there is some history, more or less easy to discover, more or less rewarding,but never negligible.                                                                                           An History which should not merge with its « re-writing » , neither the rubbish of hypothesis and fancy flights bearing the rags of « mysteries » or « enigmas ».

Il Vous reste, il Nous reste  à démontrer , une fois de plus ,l’intérêt de la contribution des bénévoles à ce type de Recherche, avec trois priorités:

                        -COMPRENDRE

                        -METTRE A LA PORTEE DE TOUS LES PUBLICS

                         -SAUVEGARDER

Pour ces aspects, deux ingrédients existent: le bon-sens et la créativité, et l’argument « Gravures » est un moyen de réveiller ces gisements de compétences.

 We have now to show again, that voluntary people can play a decisive role in such research program, with three priorities:

-UNDERSTAND

-MAKE THIS TOPIC CLOSER- EVIDENT-  TO ALL-PUBLIC

-SAFEGUARD

Tout travail digne de ce nom se termine par une bibliographie établie selon des rites quasi religieux et généralement rébarbatifs. Le chapitre qui suit:

10-ITINERAIRES RUPESTRES ET BIBLIOGRAPHIE RAISONNEE

vise , moins à encenser les « bons auteurs », qu’à vous donner les éléments  pratiques pour approfondir votre connaissance du:

PHENOMENE GRAVE, UN PHENOMENE UNIVERSEL

comme en témoigne cet « Orant de l’Ubaye »:

Fig 254- Cet « orant » , exceptionnel pour les Alpes du Sud, présente de curieuses              analogies avec d’autres représentations, celles des indiens d’Amérique, entre autres (voir A.R.A.R.A)-Il n’y a guère de mystère, c’est l’illustration de l’imaginaire collectif mondial et sa caractéristique la plus remarquable est sans-doute sa continuité au fil des siècles, et jusqu’à nos jours.

Following chapter (10) will focus on:

-ROCK-ART PATHWAYS AND BIBLIOGRAPHIC DATA                                                   with the ambition of providing practical information for better knowledge of

-ENGRAVINGS, A UNIVERSAL PHENOMENON

Ce périple dans les gravures nous mène à la découverte d’ un territoire qui reste largement inconnu:

l’IMAGINAIRE HUMAIN.

 

Le geste instinctif de cette enfant nous place désormais devant nos responsabilités:

Fig 255- 1989-Benoîte Letavernier

This travel among traces leads to an unknown territory:

THE REALM OF IMAGINATION