7-BERGERS EN UBAYE

 

L’état de Berger a toujours fait rêver, avec une belle continuité de l’antiquité à nos jours, avec des aspects poétiques, utopiques qui ont sérieusement miné la crédibilité de nombreux travaux, dits « ethnologiques ».

Un des aspects remarquables est qu’a quelques exceptions près (Denis EMERIC: « BERGER, Sur la route  des grandes transhumances à pied »-Cheminements-2002)       les bergers sont MUETS.

On ne leur demande qu’une chose: laisser les spécialistes nous expliquer ce qu’ils sont ,en toute bonne conscience, puisque ces gens n’écrivaient pas…ou du-moins  parce que leurs traces restaient, jusqu’à présent ,invisibles.

The shepherd status has always been a source of dreams, from antiquity to to-day with poetry, utopia which  undermined many said- « ethnographic » papers.

A main feature is that ,with rare exceptions (Denis EMERIC-BERGER-Cheminements 2002) most of shepherds are DUMB.

Specialists require only one thing: « leave us explain what you are »,with a totally clear conscience because these guys didn’t wrote…or , because , till now, their traces remained « invisible ».

Aimée Castain, « La Bergère du Gubian », près de Revest-des-Brousses, s’est exprimée par le texte et la peinture, en nous livrant une image  très idéalisée de la vie dans les Alpes de Haute-Provence dans la première moitié du XXe siècle.

Aimée Castain, « Gubian’s shepherdess », near Revest des Brousses (Alpes de Haute-Provence) is an exception, she  delivered, using words and paintings an ideal image of this country by mid XXth century.

L’analyse de ce tableau (fig 123) pourrait être un passe-temps; on notera simplement la malice de l’artiste qui confronte ici, l’apparente placidité du berger et l’activisme des femmes au lavoir… C’est que cette oeuvre s’adresse à des tiers, des étrangers, à qui on doit offrir une image plaisante conforme à leurs certitudes.

Analysis of this painting might be some kind of pastime, but one must underline the mischief of the artist who  opposes the apparent placidity of the shepherd to the activity of washerwomen;. indeed, this work is made for third parties, foreigners to this country, in order to please and offer something pleasant , complying to their certainties.

De manière analogue ,ce vitrail (Fig 124) de la chapelle N-D de l’Ortiguière-au Revest du Bion- reprend cette vision évanescente du Berger…In the same way, this leaded glass-window from L’Ortiguière chapel near Revest du Bion takes up again the ethereal  vision of shepherds.

 

Mais voici maintenant que par leurs traces en Ubaye, les Bergers nous parlent, sans intermédiaire , sans traduction, ni interprétation, et cela, ça n’a pas de prix.

 

BUT, THROUGH THEIR TRACES IN UBAYE, SHEPHERDS, NOW,SPEAK, WITHOUT INTERMEDIATE,TRANSLATOR, NEITHER INTERPRETING, AND THIS IS PRICELESS.

L’abondance des informations, si minces soient-elles (un nom, une date),est d’une grande utilité et permet véritablement d’employer l’outil statistique pour recenser les dynasties de bergers,leurs parcours, l’aménagement de ces territoires.Ces zones ne sont plus sauvages depuis bien longtemps, elles ont été largement humanisées selon une progression qui s’est déroulée sur des siècles; pouvoir préciser cette évolution, corréler ces signes au maillage des bergeries, cheminements et abris présente un intérêt historique, sans doute, mais aussi technique et toujours actuel, car: « La science des hommes a sans cesse besoin d’unir l’étude des morts à celle des vivants »-Marc BLOCH-

Even a short information (date, name) becomes useful, due to the number of similar data now available.This is the base for reliable statistical work to identify shepherds dynasties,trails,country planning. These areas are no-more wild, since centuries; they have been « humanisées » through a long process. The possibility to analyze this progression, correlate these traces to the sheepfold network, trails and shelters is of high historic , technical interest for past AND PRESENT.

As Marc BLOCH stated:  » Mankind science needs in a permanent way, to link the study of dead  to that of living people ».

Cette nouvelle source de données ne prétend pas être exhaustive: elle ne saurait refléter tous les aspects de la vie du Berger; ni être totalement fidèle :pourquoi les bergers se seraient-ils tous exprimés?

Mais il y a un choix nécessaire entre: porter un peu d’attention à des réalités irrécusables et exploiter des témoignages fragiles , des constructions intellectuelles  hasardeuses et surtout des généralisations imprudentes.

 This new source of information is of course not exhaustive: she cannot reflect all features of shepherds life; she also cannot be totally reliable: it is obvious that all shepherds did not left their trace… But we are facing a simple choice: either pay a minimum attention to reliable informations ,or use fragile testimonials ,hypothetical mental constructions and distressing extrapolations.

Une des questions permanentes ,sous-jacentes ,est celle des motivations du graveur?

A traditional question is : understanding reasons leading shepherds to leave some trace.No clear explanation exists, but Claude Roy, discussing with Albert Giacometti (NAQUANE-Clairefontaine-Lausanne-1966) provides us some help.

Sans prétendre vouloir tout expliquer, cette reprise d’une citation de Giacometti (par Claude Roy) »NAQUANE- Clairefontaine-Lausanne-1966) est susceptible de nous éclairer:

« Je fais de la peinture et de la sculpture pour mordre sur la réalité, pour mieux me défendre,pour me nourrir,pour grossir: grossir pour mieux me défendre, pour mieux attaquer, pour accrocher, pour avancer le plus possible sur tous les plans, dans toutes les directions, pour me défendre contre la faim, contre le froid, contre la mort, pour être le plus libre possible. »

« Painting and carving allow me to bite over realities, to defend myself in a better way,to feed myself,to grow;growing to enable a better defense, to  assault more efficiently, to grasp, to progress as much as possible in all ways, to defend myself againt hunger, against cold,against death, in order to be as free as possible »

Et voici quelques aspects de ces réalités:

Pauvres bergers.

« Le berger est malheureux ». S’il est légitimement attractif pour l’ethnologue de recueillir préférentiellement les plaintes et textes émouvants ; il faut aussi pondérer leur importance de celle de toutes les autres traces , souvent positives ,et on sait bien de surcroît que c’est toujours une minorité qui s’exprime.

Poor shepherds…It is indeed stimulating for any ethnologist to focus on moans and emotional information; but one must take in account (balance) the global available information , most of  these data are positive and it is well known that always minorities speak louder than others.

La transhumance:

C’est un peu l’alpha et l’omega, pour tout ethnologue: il y a tant à dire et c’est « si pittoresque ».

.Si les « étrangers » laissent leur trace, nos graveurs démontrent que le pastoralisme local (ovin et bovin) est une solide réalité…et c’est peut être aussi ces traces étrangères qui les incitent à se manifester à leur tour.

Transhumance is the alpha and omega for any ethnologist, for at least one good reason: it is so  colourful… If foreigners leave their trace; our Ubaye’s shepherds show that local ovine and bovine pastoralism is a reality.And if they also leave traces, this is perhaps in reaction to this foreign practice. 

  « EMILE   PASCAL                                                                                                    ELEVEUR A COTIGNAC                                                                                                PAYS DU BON VIN-VAR                                                                               1938-1941-1942″

« YVON REVERTEGAT                                                                                       MONTFORT SUR ARGENS                                                                                                 PAYS DES BELLES PÊCHES                                                                                      1943″

La filiation du formalisme du texte de ces gravures semble évidente ,ce sont  les seules qui fassent explicitement référence à des transhumants…

Obviously the second shepherd mimicked the former…More intersting: these are to-date the only reliable traces of foreigners.

Cette observation est confortée par les réalités: les noms de nos bergers-graveurs se retrouvent dans les cimetières de la Vallée: la majorité des gravures est,de-fait,due à des bergers locaux.

The carved names of shepherds can be found in the cemeteries of these valleys; this clearly shows that most of traces belong to local people.

             Fig 125- « JOSEPH  PELLISSIER  MELZIN 1769″                                             Une gravure élégante, avec un cartouche purement décoratif car c’est la seule gravure sur une large dalle enterrée.Melzin est l’orthographe de l’époque pour le Mélézin .Le décor à fleurs de lys  est rare. Restitution en fausses couleurs.

       Fig 126- »ARNAUD ISIDORE BERGER EN 1891″                                                      Ici le cartouche se justifie en raison de l’encombrement du support. Le décrochement en chapeau de gendarme abritait une croix et le haut de la gravure épouse la forme du rocher,comme un napperon.

 

 

               Fig 127- »BELLON CELESTIN 18.. »                                                                 L’art de laisser sa trace en veillant à sa calligraphie.                                                     (Le support est dans une zone de solifluxion.)

    Fig 128- »1897  RICHARD ADRIEN 12 Juin »                                                            Cette gravure progressivement enterrée montre la maitrise du graveur et un état de conservation favorisé par sa position verticale.

Et des bergères…

Fig 129- »APOLLONIE BERGERE 1871″

Fig 130- »MATHILDE CAIRE 1921″                                                                                  Graffito sur enduit à la chaux.

Bergers d’ailleurs.

Les piémontais ont toujours été très appréciés dans cette région: on leur a volontiers confié les tâches ingrates: conduire les troupeaux, maçonner les forts militaires, pratiquer le forestage dans des endroits impossibles…leurs traces sont reconnaissables, raffinées et , pour eux, l’épisode ubayen semble avoir été plutôt heureux.

People from Piemonte (Italy) have always been well estimated in these valleys: local people readily employed them to thankless tasks: shepherds, masons (for defence works building), hard forestry work…their traces are typical and delicate and it seems that their stay here was rather positive.

           Fig 131- »BG  1909 AISONE »                                                                                -Restitution en négatif et fausses  couleurs.   La représentation de ferronneries et de fanions signe l’origine italienne de cette gravure

               Fig 132- »PASTOR  GB  ITALIA »                                                                     L’auteur semble avoir voulu éviter toute ambiguité quant à la symbolique du drapeau avec un fléchage…énergique.         

 

Confluences.

La gravure attire la gravure: est-ce du mimétisme, un esprit de compétition,? Certains supports attirent préférentiellement des gravures multiples, sans souci de cohérence dans la présentation, mais sans oblitération flagrante.

It seems that any carving stimulates production of additional ones: competition?mimetism?                                                                                                  Some slabs seem to attract multiple carvings without geometrical coherence but without evident obliteration.

           Fig 133-Peu de « rochers des bergers » présentent cette situation monumentale, impossible à négliger .Le nombre  des roches dénommées: des bergers, des pâtres, des soldats, d’Hannibal  reste relativement réduit.

             Fig 134-Cette parcelle est honorée par deux-cents ans de gravures qui se terminent par cette représentation du sacré-coeur qui est la plus moderne (1899), c’est le témoin le plus  important de la continuité de la fréquentation d’un site et de l’acte de graver.

    Fig 135-Toute dalle en position horizontale s’érode aisément (voir le Chapitre 5), le calque qui suit rend compte de l’enveloppe des tracés, mais assez mal de la texture du support et des gravures.

             Fig 136-L’intérêt manifeste des graveurs pour cette roche reste inexpliqué.

Cette pratique explique probablement le recours au « cartouche » qui est souvent christianisé et suggère souvent le  schéma d’un oratoire.

Fig 137-Un détail des figures 135-136. La figuration du calvaire est particulièrement soignée et la croix additionnelle respecte les traces des prédécesseurs: absence de croix a gauche du cartouche.

 

               Fig 138-Calvaire. Le tracé a été finalisé au ciseau plat.

et le cartouche amène naturellement a une représentation de type blason avec des croix aux multiples significations possibles: religieuse,politique (Savoie), familiale: couple..   .(Fig 139)

  Fig 140- »PG 1866″-                                                                                              Document en négatif et fausses couleurs, très usé, en perdition dans les divagations d’un torrent.Les symboles végétaux représentent vraisemblablement l’IF, symbole d’éternité.                                                                                                      Un document émouvant dans sa déréliction.

              Fig 141- »PINONCELY AUGUSTIN DE LARCHE 1871                                                       Calligraphie savante -incision au couteau-

               Fig 142- »CHARPENEL ADRIEN 1881″ a réalisé un cartouche joliment           ondulant, une fois de plus  l’utilitaire n’est pas incompatible avec l’esthetique.

 

Il existe même dans la plupart des cas un respect scrupuleux du tracé du confrère.            Fig 143- »HOMMES SOYEZ FORTS ET UNIS JUSQU’A LA  MORT                                ABEL FOUQUE 19 ANS 1939″                                                                    L’auteur a plus ou moins respecté le liseré en zig-zag de son prédecesseur. L’inscription antérieure « AA 1868″ est encadrée de deux  croix rayonnantes particulièrement élégantes. La technique au poinçon donne l’illusion d’une broderie accentuée par la restitution en négatif.

Des traces vivantes:

Au fil des années les gravures sont complétées, enrichies avec un rapport au temps de plus en plus évident.

By the time, completion , enrichment occurs, with a link to time-conscience which becomes more and more evident.

  Fig 144-Le père du petit Massil a célébré sa présence à l’alpage jusqu’à l’an 2000. Il y a trois gravures à gauche de la faille verticale et un texte (cf Fig 145) à sa droite.Cet ensemble remarquable, outre sa technicité ,signe l’apparition de gravures contemporaines explicites,en quelque-sorte:sous-titrées et l’intégration d’une symbolique proche de celle de l’Art africain.Tous ces éléments sont nouveaux pour le patrimoine de l’Ubaye.

 

Fig 145- Détail (calque) d’une des gravures de « Massil »

               Fig 146-Des dynasties de bergers qui inscrivent opiniâtrement les dates de leurs campagnes: fierté et lassitude ?

     Fig 147-Un cadran de montre inachevé

   Fig 148- »1897 PIASCO PIERRE » a-t-il voulu représenter un sablier ?

Le cadran inachevé (Fig 147) n’a certes pas la qualité de la figure 40, mais son intérêt réside dans  la répétition du thème . De même ce sablier présumé ,rejoint  cet intérêt pour les symboles  du temps mesuré.

L’interprétation de ce type de trace n’est pas évidente car les bergers graveurs semblent généralement se désintéresser de la représentation de leur environnement physique ou vivant, qui est sans doute pour eux évident, banal, indigne d’une pérennisation ou d’une commémoration.

Cet aspect qualitatif de la trace gravée nous semble essentiel…et immémorial.

This uncompleted watch cannot compete with the quality of Fig 40, but the interest is about the repetition. In the same way, this possible hourglass underlines the interest of carvers for symbols of « time-passing ». Such interpretation is not evident as carving-shepherds seem to do not take much care about symbols of their physical, animal and vegetal environment.

They appear to them,so evident, so common that there is no need to carve .

Qualitative aspects of carvings seems us a major feature to consider.

 

Philosophie.

L’abondance des maximes, proverbes, citations  nous ramène au contenu de  ces « cahiers de morale scolaire » d’il y a des décennies, et leur simplicité est de bon aloi.

The number of simple « scholar » maxims and proverbs clearly refers to school practices till mid-XXth century. Such simplicity appears to be respectable.

« AVEC LE TRAVAIL AMIS                                                                                             NOUS RENVERONS BIEN LOIN SES                                                                       TROIS MAUX AFREUX L’ENNUI, LE VICE ET LE BESOIN                       RICHARD.ADRIEN                                                                                                              LE 3 SEPTEMBRE 1898″

 

« FAITEs  BIEN EST LAISSER DIRE »

 

                  Fig 149- »RIEN NE SERT DE COURIR IL FAUT PARTIR A POINT »          Une des rares gravures réalisées sur un quartz amorphe (extrèmement résistant) , qui a du nécessiter un long travail pour une maxime qui nous paraît aujourd’hui bien banale.


« VIS DE TELLE MANIERE QUE SI LA MORT TE SURPREND ELLE TE TROUVE JOURS PRÊT »

 

 

« HOMMES SOYEZ FORTS                                                                                                ET UNIS JUSQU’A LA MORT                                                                                       ABEL FOUQUE                                                                                                                                19 ANS                                                                                                                              1939 « 

Ces messages, à l’évidence, s’adressent aux autres et pas spécialement à des initiés, des collègues, des confrères; ils ont pour leurs auteurs une portée universelle et on notera l’absence fréquente de référence à la religion.

These messagges are obviously dedicated to « others »; for their authors they carry universality sense and value; curiously links to religion, theology is not frequent.

Il semble bien que la proclamation de foi, la prière, la référence aux symboles religieux, soient moins évidentes qu’on ne pourrait l’imaginer. On est face à une abondance de croix qui correspond à un rituel de protection qui rappelle la pratique des Croix des Rogations , très vivace en Ubaye et, plus quotidiennement, la bénédiction du pain avant de le rompre.

 It seems indeed that faith claims,prayers,use of religion symbols is less evident than expected. there is abundance of crosses which is related to protection rituals like Rogation crosses which is vivid in Ubaye and bread benediction before breaking it.

                 Fig 150-Croix pattée fortement incisée (11mm) dans une poutre d’une bergerie

Dans « Les blés de l’Eté »-Editions Alpes de Lumière-N°79/80-1983-P.Martel rapporte la tradition de la Bénédiction des crousettes aux Thuiles en 1951, d’après le récit recueilli auprès de l’Abbé M.IMBERT, curé des Thuiles.

« …Une crousette est une petite croix faite de deux simples lattes de bois réunies par deux petits clous , qu’on a l’habitude de mettre pour la protection des maisons, des gens, des récoltes.On les appelle les croisettes des Rogations. chaque année, les trois jours des Rogations…on fait la procession des fruits de la terre.On assiste à la messe…puis on part en procession chaque jour d’un côté différent en chantant les Litanies des Saints…Mais surtout on fait encore une chose qu’on devait faire partout, paraît-il autrefois dans la Valléia (en Ubaye): quand le curé bénit les champs, les maisons et les récoltes…les gens font bénir en même temps des « paquets » de petites croix qui ensuite « emportent la bénédiction », rentrés chez-eux, les gens mettent ces croix dans la maison, les étables, les champs ».

Les croix de nos bergers sont censées ainsi, les protéger, mais aussi protéger leurs territoires.

Dans le même esprit, P.Martel rapporte l’ étrange histoire de ce paysan qui, fendant du bois un soir d’hiver, dans les années 1950, trouva une croix  de bois,à l’intérieur d’une bûche, tel un fossile dans un rocher.Les recherches permirent de retrouver la trace de la pratique suivante: au XVIIIe siècle, le curé de la paroisse avait pour habitude d’apposer des croix de bois sur quelques arbres, en signe de protection, l’un d’eux, dans son développement, avait purement et simplement englouti ce fragile symbole.

Shepherd’s carved crosses are intended to protect them AND also pastures…      

P.Martel reported this strange event: in the fifties a farmer who was splitting wood discovered a wooden-cross inside a log, like a fossil in the stone…Research enabled to identify a priest who ,in the XVIIIth century, used to affix on trees crosses as divine protections. By the time the growth of the tree included theses crosses.

 

               Fig 151-Calvaire ou anthropomorphe ?.                                                          On voit mal comment le graveur , qui sait traiter correctement ce qui pourrait être la base simple d’un calvaire , néglige les bras de la croix.Cette simple trace illustre sa puissance d’évocation et d’incitation à la réflexion.

 

Prières des roches:

Dans la logique de ce qui précède , nous n’avons relevé qu’une trace non ambigue et singulièrement inspirée.                -Fig 152-Tracé au charbon de bois -en voie d’effacement en 1985-

« FAIT LE 5 AOUT 1964                                                                                                           VIVE L’AIR PUR ET LES MONTAGNES                                                                               QUE DIEU NOUS GARDE DE NE JAMAIS                                                                          LAISSER RAVAGER NOS ALPAGES »   

Il y a cinquante ans,la conscience écologique n’était pas si répandue (l’ouvrage qui peut servir de repère de cette évolution est celui  de Rachel CARSON:                          « PRINTEMPS SILENCIEUX » qui date de 1962…)

-Ce sont les montagnards et les insulaires qui ont manifesté le plus précocement une conscience écologique; c’est  ,à la réflexion, absolument logique lorsqu’on vit dans un territoire limité.

Fifty years ago, ecology spirit was not so common (a reference might be Rachel CARSON’s « SILENT SPRING » published 1962).This trace is dated 1964. People living in mountains and islands were probably pioneers in ecology as living in restricted territories.

Les traces de désoeuvrés ?:

Ces traces, leur contenu sont loin de correspondre à des passe-temps, mais il est tentant de mépriser ce que l’on ne comprend pas

-En 1904, dans le journal LA NATURE (p215) le Dr CAPITAN ((pionnier de l’archéologie préhistorique) mentionne de curieux rochers gravés en Vendée, près de Bressuire,en ces termes: « Un très grand nombre de ces blocs(de granit) portent sur leurs surfaces de bien singulières gravures qu’on avait remarquées depuis assez longtemps et qu’on avait attribuées, suivant une opinion très courante jusqu’à ces dernières années,toutes les fois qu’il s’agissait de ces monuments antiques, à un berger ou un idiot qui aurait ainsi charmé ses loisirs… »

On notera que ces traces gravées se voient attribuer le titre de MONUMENT et cela semble tout a fait pertinent.

Certains de ces petits monuments font référence aux symboles et valeurs de la République: drapeaux  et devises  (Fig 153 )

These traces are not related to pastimes, despite the fact that we easily scorn anything we don’t understand.

In 1904 in « LA NATURE » (France), Dr CAPITAN (pioneer of prehistorical science) mentions curious carved stones in Bressuire area -Vendée- « A number of these slabs show strange traces, already known from a long time, usually attributed (a common practice for antique monuments) to some shepherd or idiot, enabling some pastime »

Carved traces , for the first time, are qualified as MONUMENTS and this seems to be relevant.

In Ubaye, some of these small monuments clearly refer to republican ideal (fig 153)

            -Fig 153- »LIBERTE EGalité… » avec le drapeau tricolore                                         Fin piquetage sur marbre rose.

L’IMAGINAIRE ET LE LUXE DE L’INUTILE;

Il y a ce moment privilégié ou l’artiste oublie l’utilitaire et laisse aller son imaginaire, comme ENZO (Fig 118 ),Aimée CASTAIN(Fig 123) et bien d’autres :

A remarkable  step is the moment  at which the artist forgets efficiency and releases its imagination, like ENZO (Fig 118) Aimée CASTAIN  (fig 123)and many others:

      -Fig 154- »ARNAUD GASTON  BER… » a laissé sa signature et son profil au bord du chemin…

    -Fig 155-Il y a très peu de gravures du berger,elles présentent en général un profil, caricatural, avec un béret ou un chapeau et assez souvent une pipe (aisée à tracer, sans doute, mais réaliste.)

    -Fig 156-Cette étrange construction fait penser au « Palais Ideal » du Facteur Cheval?

 

    -Fig 157-Tripode ? Calvaire?L’empattement semble volontairement précis.Cette construction voisine paisiblement avec les fines gravures du Berger Capare (Fig 153 et 156)

 

       -Fig 158- »Rosace »                                                                                                 Marcel POBE, qui s’était beaucoup intéressé à l’art en Provence et tout particulièrement l’Art Roman aimait rappeler que l’évolution de l’Art allait toujours de la gravure superficielle à l’émergence des formes, en se dégageant du support rocheux. Cette Rosace du début du XXIe siècle illustre la persistance des pratiques de gravure , l’évolution de la technicité et l’apparition de figures stylisées, voire abstraites.

 

               -Fig 159-Il y a peu de symboles floraux et végétaux, et cette simplicité nous incite à une  APPROCHE SENSIBLE DES GRAVURES, essentielle et complémentaire  à l’Inventaire et l’Analyse.

There are few carved flowers and plants, this simplicity requires                                A SENSITIVE APPROACH OF CARVINGS ,                                                                     this is a necessary key for analysis and inventory.